Accueil Numéros Numéro 1 12/2016 Les contributeurs du Numéro 1

Les contributeurs du Numéro 1

Ricardo Alatorre


Philosophe, il travaille sur la question du corps et de l’ascétisme dans l’oeuvre de Nietzsche. Il est également membre du département Recherche & Développement de Linkup Coaching à titre de philosophe sur les questions des fondements théoriques et épistémologiques du coaching.

David Aron


David Aron a étudié la philosophie à la Sorbonne avant de suivre une formation de coach professionnel et personnel. Spécialisé dans la philosophie des sociétés, il travaille sur l’influence de la pensée technique sur les concepts forgés par Gilles Deleuze et Félix Guattari. Il partage actuellement son temps entre le coaching professionnel et personnel, une activité de formateur pour la Mairie de Paris, et des études de psychopathologie clinique.

Théophile Bagur


Sociologue, ses thèmes de recherche sont la sociologie de l’environnement, la sociologie du travail et des disciplines d’accompagnement et la sociologie de l’action et des organisations. Théophile Bagur est également membre du département Recherche & Développement de Linkup Coaching, où il est directeur de rédaction de la Revue Européenne de Coaching.

William Monlouis-Félicité


Consultant et praticien en coaching d’entreprise et d’équipe. Doctorant au Laboratoire de droit social (Paris 2). Formateur et superviseur de coachs au sein de Linkup Coaching, conférencier et responsable de cours au sein de Grandes Ecoles de Commerce et du CNAM Paris. A participé à titre d’expert au comité national de normalisation développement durable et responsabilité sociétale (AFNOR), phase de rédaction de la norme ISO 26000.

Gérald Portocallis


Ancien élève de classes préparatoires, diplômé d’une Licence de Lettres et d’un Master 2 de Philosophie, consultant en éthique appliquée, il développe une pensée sur l’éthique, les valeurs et la connaissance, mettant en perspective la responsabilité et le travail de l’individu mais aussi de l’entreprise.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.